Mesure pour les heures supplémentaires et complémentaires insuffisante !

Vie syndicale

La CNATP considère la mesure de la loi de Finances rectificative 2020 pour les heures supplémentaires et complémentaires insuffisante

La CNATP demande la mise en place au plus vite d’heures supplémentaires et complémentaires défiscalisées et exonérées de cotisations sociales salariales et patronales afin de permettre aux entreprises qui le peuvent de rattraper leur chiffre d’affaires.

Cette mesure aurait un double effet vertueux sur l’économie, une activité boostée pour les entreprises et un pouvoir d’achat accentué pour les salariés.

Depuis le 1er janvier 2019, les heures supplémentaires et les heures complémentaires des salariés à temps partiel bénéficient d’une réduction des cotisations salariales d’origine légale et une exonération d'impôt sur le revenu dans la limite de 5000 € par an.

La loi de finances rectificative 2020 modifie à 7500 € cette limite pour les heures supplémentaires et complémentaires réalisées à compter du 16 mars 2020 et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Pour la rémunération des heures réalisées pendant la période d’urgence sanitaire, la limite est fixée à 7500 euros. Mais attention, pour les rémunérations des heures travaillées hors de la période d’état d’urgence, ce plafond reste fixé à 5000 euros.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.