La CNATP EXIGE que le gouvernement assume ses responsabilités et annonces !!!

Le ministre de l’intérieur et la ministre du travail confirment que l’activité dans le BTP peut reprendre ou continuer, qu’il n’y a pas de problème pour appliquer les mesures de sécurité. Conséquence logique : les demandes de chômage partiel sont examinées avec restriction, peu sont accordées. Et c’est un vrai problème.
La CNATP exige :
- que toutes les demandes d’activité partielle soient acceptées pendant cette période transitoire pour les entreprises qui ne pourront pas poursuivre leur activité et que les remboursements se fassent dans un délai qui ne pourra excéder 2 semaines comme annoncé par le Ministère. Il en va de la survie de nos entreprises !
- que les entreprises qui continuent leur activité dès lors que leurs chantiers, leurs conditions de travail et leurs clients le permettent ne puissent pas être mises en responsabilité si elles ont respecté les consignes sanitaires prescrites.
Une sécurisation juridique du gouvernement est indispensable.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.