Edito Présidente CNATP - CNATP Infos Septembre 2021

Vie syndicale

Lorsqu’on est jeune chef d’entreprise, l’un des premiers conseils de bon sens que l’on peut recevoir est d’éviter de s’éparpiller sur les chantiers : il faut les terminer les uns après les autres plutôt que d’en ouvrir plusieurs à la fois.
Cela permet, dès la fin des travaux, de facturer et d’encaisser.
C’est un principe qui devient difficile à respecter en ces temps de pénurie de matériaux.
La CNATP a participé à 4 réunions au ministère de l’Economie, des finances et de la relance sur ce sujet, cet été. Nous sensibilisons les pouvoirs publics, qui semblent bien dépourvus de moyen d’action dans ce contexte mondial et face à certains spéculateurs sans scrupule. Il est vrai  qu’investir dans des matières premières apparait, ces derniers mois, plus rentable que les propositions des banques
en matière de placements…
La CNATP aura également collaboré à 8 réunions durant la seconde quinzaine de juillet, pour aboutir à un accord constitutif permettant à Constructys d’être à nouveau opérationnel dans la prise en charge des formations du BTP. La CNATP aura dû batailler afin d’accéder désormais à la gouvernance de Constructys par un poste au conseil d’administration.
La CNATP sera encore dans l’action à la rentrée : les aides à l’apprentissage à pérenniser, nos demandes concernant l’incitation à la récupération de l’eau pluviale, notre solution visant à séquestrer les fonds chez le notaire lors d’une mise en conformité obligatoire de l’ANC… Les sujets préoccupants sont nombreux !
La CNATP devra particulièrement veiller au dossier « déchets ».
Si nous avons réussi à faire repousser la mise en oeuvre du complexe bordereau « déchets » mis en consultation fin juin, et prévu initialement en juillet, la loi REP de 2022 (principe de responsabilité élargie du producteur) devra être pragmatique.
Si le crédit d’impôt « Service à la personne » instantané dès 2022 pour les contribuables employeurs peut être intéressant, l’inquiétude est réelle en ce qui concerne les entreprises réalisant l’entretien du jardin chez les particuliers (directement ou via une coopérative agréée). L'instauration d'une forme de « tiers payant » en matière de crédit d'impôt aux particuliers  utilisant un service à domicile, ne doit pas pénaliser la trésorerie et la charge administrative des entreprises. La CNATP continuera à sensibiliser sur ce point M. Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des comptes publics.
Enfin, le gouvernement et les parlementaires n’ont pas fini d’entendre parler de la CNATP et du GNR cet automne !
Après l’annonce du report de la suppression du GNR en 2023 par le gouvernement, puis un rétropédalage en juillet 2022 des députés de la majorité… pour enfin revenir à la date de janvier 2023 suite à la pression exercée par la CNATP, aidée de la CAPEB, auprès de tous les parlementaires, nous sommes en droit de nous demander à quoi joue le gouvernement ?
Personne n’est dupe, beaucoup de députés et sénateurs ont d’ailleurs dénoncé cette manipulation du secteur du BTP ; « on » créait une polémique sur la date pour discrètement retirer les engagements qui résoudraient en grande partie les problèmes de vols et de distorsion de concurrence liés à la suppression du GNR.
De nombreux parlementaires ont d’ailleurs dénoncé le non respect de la "parole publique" par le gouvernement !
Malgré cette perfide stratégie de « l’arbre qui cache la forêt », la CNATP aura su lire les petites lignes de l’amendement présenté par le gouvernement et contraindre ce dernier à assumer ses revirements.
Le gouvernement et les députés de la majorité à la manoeuvre de ce désengagement, ont été prévenus dès la mi-juillet : le secteur ne lâchera pas ! La CNATP ne lâchera rien !
Nous comptons sur votre appui !
De votre côté, vous pouvez compter sur la pugnacité de l’ensemble de vos représentants CNATP !
Françoise DESPRET
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.