Edito Présidente CNATP - CNATP Infos Septembre 2022

25 Août 2022 La CNATP Vie syndicale

La CNATP aura fait entendre la voix de nos entreprises auprès d’Olivia Grégoire, ministre chargée des PME, et auprès des conseillers de différents ministères, lors de sept réunions de travail en juillet.

La CNATP, pragmatique, a fait de nombreuses propositions de bon sens ; souhaitons qu’elles puissent donner lieu à des mesures concrètes.

Est-ce normal qu’une clause d’insertion dans un marché public impose de recourir à l’embauche de personnes éloignées de l'emploi si l’entreprise a déjà recours à l’alternance ?

L’apprentissage n’est-elle pas la première forme d’insertion ?

Les heures d’apprentissage doivent compter pour ces clauses sociales !

Est-ce anormal de demander que la réglementation sur la charge utile des véhicules utilitaires, aujourd’hui limitée à un PTAC de 3,5 tonnes, soit modifiée, qu’elle soit alignée avec les charges utiles d’autres pays européens, que le permis B soit autorisé jusqu’à 4,5 tonnes comme pour le permis véhicule léger en Allemagne ?

M. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, annoncera des premières mesures en septembre… à suivre.

Côté ministère de la Transition écologique, la CNATP souhaite également avoir été entendue concernant la gestion de l’eau à la parcelle.

La mise en conformité des assainissements autonomes ainsi que l’installation des systèmes de récupération des eaux de pluie doivent être une priorité à la hauteur des économies d’énergie !

Concernant le GNR, même si la position de la CNATP était plus tranchée puisque nous souhaitions l’annulation de sa suppression tant qu’il n’existe pas une offre d’engins de chantier réellement opérationnels et accessibles financièrement, voici cinq années de gagnées grâce à votre organisation professionnelle nationale, à la mobilisation des CNATP régionales et départementales et, surtout, grâce à ses adhérents mobilisés !

Cela étant, le tarif des carburants demeure la vraie problématique et nous ne pouvons-nous satisfaire d’aides ponctuelles… on ne soigne pas une blessure grave avec un simple pansement ! Le Gouvernement doit prévoir des mesures pour les professionnels : plafonnement des taxes sur les carburants, augmentation des montants de récupération de la TICPE sur le gasoil routier pour les véhicules de plus de 7,5 tonnes, élargissement de la récupération de la TICPE sur le GNR (comme pour le monde agricole) et sur le gasoil routier des véhicules professionnelles de moins de 7,5 tonnes…

Nos entreprises artisanales détiennent les clés de l’économie et de l’emploi sur l’ensemble du territoire à condition que des mesures pragmatiques et des garanties dans la durée viennent libérer notre potentiel.

Françoise Despret


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.